. . , .


{} . 6 .

 

 | 
 

 B.A.M solitude d'Ahmed sefriuoi

   



avatar


: 615
: 31
: 4
: 173
: 22/04/2008

: B.A.M solitude d'Ahmed sefriuoi    29, 2009 4:38 pm

La Bote Merveilles de Sfrioui: la solitude du narrateur 27/10/2007


















google_protectAndRun("render_ads.js::google_render_ad", google_handleError, google_render_ad);
[color:66fe=#e22]!!! Signaler un abus


Le chapitre premier de la Bote Merveilles sattarde longuement sur le thme de la solitude de Sidi Mohammed en sa qualit de narrateur .Le mot revient souvent surtout au dbut de luvre :
- Je songe ma solitude (page 3) ;
-Ma solitude ne date pas dhier (page3) ;
-A six ans, jtais seul, peut-tre malheureux, mais je navais aucun point de repre qui me permt dappeler mon existence : solitude ou malheur (page 6)
- Je ntais ni heureux, ni malheureux. Jtais un enfant seul (page6)
- En attendant, jtais seul au milieu dun grouillement de ttes rases, de nez humides (Page 8).
Il est vrai que Sidi Mohammed le narrateur est un enfant seul au sens large du terme et cette solitude la profondment marque.
Mais sa solitude ne sarrte pas au chapitre premier, au contraire, elle stale pour couvrir tout le roman :
-Je sentis ma solitude devenir lourde mtouffer (page 50)
-Hlas ! Dj, jtais vou la solitude (page 65)
-Sidi Mohammed est un enfant unique : il est le premier de sa famille et qui plus est un mle, n dans une famille o la mre est omniprsente : une mre grincheuse, difficile de caractre et de temprament changeant. Dun ct, le fils ne quitte jamais le pan du hak de sa mre auquel il est constamment agripp et de lautre, chaque fois que Lalla Zoubida souffre dun manque matriel ou affectif, elle vide sa bile sur son fils quelle traite des noms les plus abjects et les plus dgradants :tte de mule ; ne face de goudron ; chien galeux ; juif sans dignit钒 (page 104). Sont-ce l des marques de tendresse et daffection dune mre pour son enfant unique ?
- Il est seul Dar Chouafa o il ny a aucun enfant de son ge en dehors de Zineb, une fille quil mprise et avec qui il ne peut combler le creux de son existence de jeune garon de 6 ans. Quand il lui arrive de parler de Zineb, cest en ngatif :
Elle sappelait Zineb et je ne laimais pas (page5)
Cela mest gal quon ne retrouve pas Zineb, je pleure parce que jai faim !(page47
Une fille aussi bte que Zineb ne peut rien trouver damusant dans sa pauvre cervelle (page71)
Leurs jeux, ils ne sont pas nombreux, il faut lavouer, se terminent presque toujours par des bagarres.
Nous avions russi avoir du th que nous avions transvas dans une thire de fer-blanc, jouet de Zineb et pour finir nous nous tions battus (page 54).
Il la tient responsable de ses malheurs quil lui fait payer : Je lui enfonai les ongles dans les joues, lui arrachai les cheveux par touffes, lui envoyai de formidables coups de pied dans le ventre. (page97)
Lunivers est strictement adulte et dominante fminine. Au bain maure, dans une atmosphre dindcence et de nudit fminines, il scrie je me sentais plus seul que jamais (page 10).
-Il se sent seul au msid parmi les apprentis fkihs qui sacharnent sur leurs planchettes et ne remarquent mme pas sa prsence. De son ct il ne les aime pas parce que leurs mondes sont diffrents : lui, il aime le rve, eux la ralit. :Nous habitions des univers diffrents. Javais un penchant pour le rve. [.] Je dsirais que linvisible madmt participer ses mystres. Mes petits camarades de lcole se contentaient du visible. (page6)
Le jugement quil porte sur eux par le biais dune figure de style trs dvalorisante, la fois plaisante et suggestive, est trs significatif En attendant [davoir dix ans] jtais seul au milieu de ttes rases, de nez humides (page 8)
Il est seul tout au long de loeuvre : il ny a pas un seul garon de son ge avec qui il peut voluer, limer sa personnalit sur celle des garons de son ge pour la dvelopper au moyen des activits ludiques mles. Les rares fois o il a loccasion de jouer cest avec des filles et des jeux fminins ; cela se termine souvent trs mal. Sa solitude saccentue encore plus avec le dpart de son pre pour la campagne, le temps de se faire un capital et de remonter son atelier de tissage ferm aprs la perte de son capital. Sa mre le trimbale de maison en mausole, et du mausole chez le voyant. Il lui arrivait mme de le laisser seul, ce qui contribue creuser encore plus sa solitude dj profonde : Aprs djeuner, ma mre me recommanda dtre bien sage, prit son hak et partir rendre visite Lalla Acha son amie. [.] Je me souviens encore des heures affreuses passes lattendre.(page188)
Le narrateur retient de cette tranche de son enfance un sentiment de solitude, dabandon et doubli. Il en est marqu pour le restant de sa vie : Ma mmoire tait une cire frache et les moindres vnements sy gravaient en images ineffaables. Il ma reste cet album pour gayer ma solitude, pour me prouver moi-mme que je ne suis pas encore mort.(page 6)

_________________
---
---
    
    http://www.spacetimes.yoo7.com
 
B.A.M solitude d'Ahmed sefriuoi
    
1 1

:
 ::   :: -