. . , .


{} . 6 .

 

 | 
 

  ( )

   
mouad_9


avatar


: 419
: 27
: 3
: 19
: 01/07/2008

: ( )    12, 2010 1:25 pm



sujet
Les
souvenirs d'enfance restent gravs dans la mmoire. Rdigez un texte o
vous voquez vos premiers souvenirs l'cole, vos sentiments et vos
commentaires






C'est
ce jour la, un lundi matin que le professeur de franais rend les
compositions et les classements de fin d'anne. Devant le portail du
college, jattendais avec impatience que le gardien ouvrit les portes et
que nous nous engouffrions dans la cour de la rcration quelque mtres
devant moi, japeru Ansari, celui qui le professeur de franais ne
cessait de distribuer des bons points pour le rcompensrent de son
excellent travail.

Sept minutes aprs,
le professeur apparut sur le seuil de la classe et appela au rang par
deux. Nous nous mimines en file indienne et nous pntrions dans la
salle de cours. Allez ! Nous ordonna le professeur, asseyez-vous! Je
vais commencer par vous rendre les compositions et les classements, puis
nous terminons les jeux commenc la dernire sance."

tandis qu'une
angoisse rgnait sur les rangs. Le professeur s'assit derrire un pile
de copies qu'il avait pose sur son bureau.une motion forte me
poigna.je pensais au moment ou le professeur allait dire : untel,
premier, unteldeuxieme.Chacun savait que c'tait Hicham qui aurait la
premire note.Qelques lve marquait des signes d'impatience.

Le professeur se
leva s'avana au milieu de la range central, puis lana le verdict tant
attendu : " premier, mimouni." il y eut une grande stupfaction dans la
classe : il ne savait mme pas combien font un plus un: il ne savait
pas lire, pas crire.

Le visage d'Ansari
tait devenu sombre .lorsque le professeur annona que far tait
deuxime, c'est moi qui vacilla. Jtais sur d'avoir la deuxime note.
Mais c''tait un fainant qui me volait ma joie. Mais quand le
professeur jeta sur nous le regard malicieux, nous comprimes qu'il tait
en train d'annoncer le classement l'envers, pour se moquer des
cancres. Toute la classe rit de bon cur




Sujet
Racontez un rcit o
vous voquez le souvenir (rel ou imagin) d'une visite chez un voyant
ou un gurisseur






J'ai
une toute petite mmoire et il m'arrive souvent d'oublier o j'ai mis
mon cartable. Toutefois, il y a des souvenirs d'enfance qui sont tatous
dans cette mmoire.

Je me rappelle
encore j'avais peine trois ou quatre ans-, j' accompagnai ma
grand-mre chez un voyant. Lalla, c'est ainsi que j'aimais appeler ma
grand-mre, me prit dans ses bras, un jour o mes parents taient
absents, et sortit. Elle me dit qu'on allait voir un homme de trs
grande valeur. Elle l'appelait Ch'rif. Je vois encore devant moi Lalla
frapper la porte d'une maison, et un garon de mon ge venir ouvrir.
Sans dire un mot, il nous montra le chemin. Par des escaliers troits,
nous arrivmes une petite pice mal claire. Un monsieur, la barbe
blanche et au turban vert, tait assis sur une vieille natte. Il nous
demanda de nous installer. Lalla lui demanda de voir mon avenir. Je ne
comprenais rien tout ce rituel, mais je suivais avec attention ce que
faisait le vieil homme. Il me paraissait si mystrieux. Ses paroles
taient presque incomprhensibles. Je croyais qu'il parlait quelque
langue secrte mais Lalla semblait suivre avec attention. Elle hochait
sa tte en signe d'accord. De temps en temps, elle lui posait quelques
petites questions mon sujet. Il rpondait brivement en ajoutant de
l'encens dans le brasero qui tait devant lui. Puis, sans que j'arrive
comprendre ni pourquoi ni comment, ma grand-mre lui glissa
nerveusement quelque chose dans la main, me porta dans ses bras et
sortit vite les yeux en larmes. Ce que le Ch'rif lui dit, je ne l'ai
point compris. Mais quelques annes plus tard, elle me rappelait tout le
temps que ce bon vieux monsieur lui avait dit qu'il ne me restait pas
plus de deux ans vivre. Elle a d , semble-t-il- attendre ma mort
longtemps.

Et chaque fois
qu'elle se souvenait de cette scne, elle me disait : l'avenir ne peut
tre lu par des hommes. Seul Allah peut le savoir. Qu'Allah bnisse son
me.




Sujet


Le
condamn mort rdige une lettre sa petite fille Marie qu'elle lira
sa majorit. Que lui crira-t-il ?





A
deux pas de la mort le condamn mort dseper ,ne pense qu' la mort
et son mauvais sort.Voulant ainsi fait dieu sa petite fille , il va
l'crire sa dernire lettre avant l'excusion dont laquelle il dit:



Un
condamn mort peut tre un hros populair aussi qu'un criminel chez
certains gens chacun sa vision.Ce que je veux dire ma chrie c'est que
je t'aime beaucoup , je te demande de me pardonner ma petite car je ne
pourrait pas t'offre la tendresse paternelle et que je te laisse tout le
temps sans un pre qui te protge.Je te conseille de ne t'inquite pas
de ce que les gens disent de moi.Vit ton instant comme tout les enfant
et les adults.C'est mon destin d'tre loin de toi toute la vie.



N'oublie
pas que je t'aime


pour
ou contre la peine de mort




introduction:la
peine de mort est une action que nous connssions depuis
l'antiquit,pour punir les criminels, mais elle dvise la societ en 2
groupes , un de partisans qui dfend la peine de mort et l'autre
d'opposants qui' s'attaque.l


pour:
certain personne croit que la peine de mort reduit les taux de la
criminalit dans la socit,il dit que l'excution sert d'exemple dans
la socite et retablire la justice en tuent selui qui a tu , alors il
pense que la peine de mort donne une valeur a la loi et dbarasse la
socite d'individus qui ne font que recidiver a chaque fois qu'ils sont
gracis




contre:
l'autre groupe pense que malgr l'application de la peine de mort les
taux de criminalit ne cesse de s'lever, ils disent qu'au lieu de
priver une personne de vie il vaut mieux essayer de comprendre le fleau
de la criminalit et de le rsoudre par des compagnes de
sensibilisation, et on a vu dan le roman -le dernier jour d'un condamn-
l'exemple du friauche qui est le fils d'un execut et on a vu encore
son destin .Lui aussi est devenu un voleur tueur Alors il se trouve
victime de la peine de mort.


conclusion:
je suis contre la peine de mort car il n'est pas une bonne facon de
supprimer les criminels alors qu'on sait que leurs enfant vont y devenir
eux aussi...!l
    



avatar


: 615
: 31
: 4
: 173
: 22/04/2008

: : ( )    13, 2010 5:53 am


_________________
---
---
    
    http://www.spacetimes.yoo7.com
 
( )
    
1 1

:
 ::   ::  -